Téléphone

06.88.55.49.24

Uniquement sur rendez-vous
Adresse du cabinet

11 rue Jean-Pierre Plicque Villenoy

C’est au début des années 1970 en Allemange, qu’Erika Hoffman maman de jumeaux a remis le portage physiologique au goût du jour. En s’appuyant sur les méthodes sud-américaines, elle a inventé l’écharpe de portage , lui permettant ainsi de vaquer à ses occupations et porter en même temps ses enfants. En France, nous utilisons différents types de portage, mais comment sont portés les bébés dans le monde ? Qu’utilisent-ils comme tissus , nœuds , dans quelle position sont installés les nourrissons ?

Le portage physiologique en Asie :

En Chine, on porte son bébé avec un porte-bébé nommé Mei-Taï. Il est constitué d’un rectangle de tissu pour l’assise du bébé et de quatre lanières qui partent des coins et que l’on noue autour du corps. Il permet de porter bébé sur le ventre, sur le dos et sur le côté, dans une position verticale.

Au Laos, on utilise un porte-bébé nommé le Laotien, composé d’un rectangle de tissu et de deux longues lanières qui passent sur les épaules du porteur, puis sur les jambes de l’enfant. C’est un porte-bébé plutôt adapté pour le portage sur le dos. Très léger et peu couvrant, il est appréciable pour porter par temps chaud ou en intérieur.

En Corée, on utilise le Podeagi , sa forme ressemble à celle du laotien, mais le rectangle de tissu est plus large et plus long, enveloppant le corps du porteur. Les lanières peuvent passer soit sur les épaules, soit sous les aisselles du porteur puis sur les jambes du bébé. Ces différents porte-bébés sont tous conçus dans un esprit de portage physiologique où la position naturelle du bébé est respectée.

Le portage physiologique en Afrique :

Atelier de portage physiologique 77 Meaux Pagne Africain

Le pagne africain est probablement le mode de portage traditionnel qui nous est le plus familier visuellement. Originaire d’Afrique, il est composé d’une toile de coton assez fine, parfois cirée (wax), coupée en rectangle, que l’on vient nouer sur la poitrine et la taille. Bien calé sur les reins de sa maman, le bébé est porté bas. On notera d’ailleurs, qu’en Afrique la dysplasie des hanches est quelque chose de quasiment inconnu chez les nourrissons.

 Chez les Dogons au Mali, la mère utilisera toujours une étoffe bleue : symbole du liquide amniotique. Encore une fois, on retrouve la symbolique de la continuité de la grossesse.

Sur le même concept au Rwanda on appelle l’écharpe de portage faite en peau d’agneau par le même mot utilisé pour désigner le placenta.

Dans les pays du Maghreb, il n’existe pas de portage physiologique à proprement parler. Les mères utilisent leurs vêtements ou leurs voiles. Elles y aménagent une poche afin que l’enfant y soit couché et le plaquent sur leurs dos.

Le portage physiologique en Amérique du Sud :

L’awayo est un porte-bébé traditionnel d’Amérique du sud. Il est composé d’un grand carré de laine tissée, souvent très coloré, utilisé plié en deux. On y pose l’enfant, à la verticale ou couché en berceau en repliant une des extrémités  sur son corps. Puis le bébé est installé sur le dos et les extrémités sont nouées sur les clavicules de la maman.

Portage physiologique 77 Rebozo

Le rebozo vient également d’Amérique du sud. C’est un cousin de notre écharpe de portage occidentale dont il a la forme, comme une écharpe courte, souvent avec des franges aux extrémités. Il s’utilise traditionnellement noué en hamac pour porter sur le dos ou sur la hanche, mais suivant son gabarit, on peut faire d’autres nouages avec.

Les avantages et bienfaits du portage :

Atelier de portage physiologique 77 Meaux

Certains disent que le portage physiologique est simplement la continuité de la grossesse. Le peau à peau permet de rassurer bébé, sentir l’odeur de maman, entendre battre son cœur comme pendant les 9 mois de la grossesse. La maman, quant à elle, porte son bébé tout en ayant les mains libres, ce qui lui permet de pouvoir s’occuper de sa maison ou des frères et sœurs. Ainsi, cela évitera sentiment de frustration ou d’abandon dans la fratrie, et permettra à la maman de pouvoir accomplir ses tâches du quotidien. Si vous êtes tentés par l’expérience du portage, je vous propose des ateliers durant lesquels je vous présente différents moyens de portage , différents tissus, différentes façons de porter . N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *